Arthrose - Ensemble contre la douleur

Connaissez-vous cette agréable sensation de la douleur qui vous quitte enfin ? De nombreuses personnes ne la connaissent pas car elles souffrent de troubles chroniques qui les accompagnent une vie durant. Avant, le rhumatisme était considéré comme une maladie de vieilles personnes. Maintenant, il est la maladie endémique no 1 et concerne environ 1,5 millions de personnes en Suisse.

Quelque 200 maladies de l’appareil locomoteur font partie des maladies rhumatismales, en premier lieu l’arthrose, l’arthrite, les douleurs dorsales, l’ostéoporose et le rhumatisme des tissus mous.

Raison de plus pour Voltaren Dolo de soutenir l’engagement contre l’arthrose de la Ligue suisse contre le rhumatisme.

Plus d’informations sur les douleurs de l’arthrose et la prévention:

Qu’est-ce que l‘arthrose ?

Arthroseformen

En rouge, les articulations les plus souvent touchées par l’arthrose

L’arthrose est une usure du cartilage qui influe sur les os et les tissus mous articulaires. Le cartilage est un amortisseur avec une surface lisse comme la glace. Il recouvre les extrémités osseuses et permet le glissement des articulations, assurant ainsi un déroulement sans problème du mouvement.

Lorsque le cartilage est détruit, il y a « du sable dans l’engrenage ».
Les raisons possibles sont :

  • Âge
  • Surcharge au travail ou pendant le sport
  • Opérations de l’articulation
  • Maladies inflammatoires primaires
  • Obésité

La prédisposition génétique joue aussi un grand rôle.

L’arthrose se déclare généralement vers 40 ans et est plus fréquente chez la femme que chez l’homme, une différence qui disparait toutefois avec l’âge. 90 % des personnes âgées de plus de 65 ans souffrent d’arthrose. lle peut entrainer des symptômes comme des douleurs articulaires et des limitations de la mobilité, mais ce n’est pas toujours le cas.

L’arthrose peut toucher toutes les articulations, mais elle est plus fréquente dans les articulations du genou, de la hanche et des doigts. Le cartilage s’est souvent dégradé depuis longtemps avant que les symptômes n’apparaissent.

Comment prévenir l’arthrose ?

Arthroseformen

Cartilage articulaire (bleu) avec son os sous-jacent (beige).

  • Manger de manière saine et équilibrée, afin d’apporter au corps les nutriments nécessaires
  • Réduire le surpoids, afin de réduire la charge pour les genoux et les pieds
  • Cesser de fumer, afin que le cartilage soit mieux hydraté
  • Bouger plus, afin de former plus de liquide synovial (le lubrifiant du cartilage)
  • Faire du sport pour un bon état de santé général
  • Renforcer les muscles spécifiques
  • Mettre correctement en charge les articulations dans la vie quotidienne : debout, assis, en soulevant et en portant, pendant les travaux avec charge physique

Symptômes de l‘arthrose

Les symptômes typiques du début d’arthrose :

  • Douleurs au démarrage le matin
  • Douleur de fatigue, par ex. après être resté debout longtemps
  • Douleur de mise en charge, par ex. après une randonnée ou le jogging

En cas d’arthrose avancée :

  • Douleur au mouvement en général
  • Douleur au repos allant jusqu’à une douleur continue
  • Malpositions (par ex. jambes en X ou en O)

Autres symptômes :

  • Raideur articulaire
  • Réduction de la mobilité
  • Irritations (chaleur, rougeur, gonflement)
  • Bruits dans l’articulation (craquements, grincements, crissements)
  • Malpositions à ménager

Pour poser son diagnostic, le médecin questionne le patient, fait un examen physique et éventuellement des radiographies des articulations touchées. Celles-ci donneront des indications sur l’interligne articulaire et permettront de reconnaitre si l’os a subi des modifications.

Concepts thérapeutiques

Hanche saine

Hanche arthrosique

L’arthrose ne peut pas encore être guérie aujourd’hui. Une fois le cartilage abimé, il n’y a pas moyen de le réparer.

C’est pourquoi le traitement vise

  • le soulagement des douleurs
  • l’inhibition des inflammations
  • le maintien de la mobilité
  • a stimulation de l’autonomie.

Les approches thérapeutiques suivantes permettent de retarder l’arthrose :

  • Physiothérapie
  • Anti-douleurs et anti-inflammatoires, préparations de protection du cartilage
    infiltrations (piqûres anti-inflammatoires dans l’articulation)
  • Programmes d’exercices physiques
  • Applications comme :
    chaleur, courant continu, lumière infrarouge et UV, hydrothérapie, massages, traitement par le froid en cas d’inflammation.
  • Semelles, bandages (orthopédique)
  • Contrôle du poids
  • Thérapies complémentaires
  • Interventions de maintien ou de remplacement de l’articulation

Une thérapie interdisciplinaire est basée sur la collaboration du médecin de famille, du rhumatologue, du physiothérapeute et d’autres spécialistes. Ensemble, ils déterminent en accord avec le patient les formes de traitement appropriées.

Protéger les articulations avec une alimentation adaptée



Ces contenus ont été à notre disposition par la Ligue suisse contre le rhumatisme, qui en porte la responsabilité. Vous trouverez plus d’information sur www.rheumaliga.ch