Pourquoi la douleur ?

La douleur est un supplice et, si possible, nous essayons de l’éviter. Pourtant la douleur est nécessaire à la vie. Elle nous protège d’autres lésions et peut indiquer une maladie plus grave lorsqu’elle apparait de manière récidivante.

La douleur commence dans la tête
Nous ressentons une douleur lorsqu’un stimulus stimule un récepteur de la douleur (« nocicepteur ») quelque part dans notre corps. Lorsque le stimulus dépasse une certaine limite, les signaux sont envoyés vers le cerveau par la moelle épinière. Ce n’est qu’au niveau du cerveau que la douleur devient consciente.

Que faire en cas de douleur ?
Souvent les personnes concernées ont inconsciemment une mauvaise réaction en se disant : « surtout, ne plus bouger ». Et pourtant en cas de douleurs au niveau de l’appareil locomoteur, il est important de ne pas rester sans bouger, car ce comportement peut entrainer des malpositions. Après un temps de repos, la devise devrait donc être : bouger plutôt que de se ménager ! Et sortir ainsi du cercle vicieux de la douleur.

Vivre sans douleur – un cauchemar !
Imaginez : une vie totalement sans douleur. Ce qui peut paraitre un rêve est en vérité un cauchemar. Un cauchemar qui est une réalité pour une centaine de personnes au monde : elles souffrent d’une incapacité congénitale de perception de la douleur. La conséquence : elles sont en permanence en danger car leur corps ne donne pas l’alarme par exemple en cas de fracture ou de brûlure grave.